On avril 5, 2018

Jacques Richier, président-directeur général d’Allianz France | Sa vision sur la mobilité de demain

05.04.2018 | Paris, France

Jacques Richier, président-directeur général d’Allianz France, s’exprimait sur sa vision de la mobilité de demain et des nouveaux défis pour le journal Agefi Hebdo.

Pour répondre à la disruption technologique, Allianz doit s’adapter, et c’est ce que Mr J. Richier explique : « Pour appréhender l’évolution de nos métiers, nous allons mettre en place six écosystèmes dans les prochains mois. Après « Ma mobilité », écosystème pilote lancé le 6 novembre, « Ma santé » a vu le jour en janvier. En tant qu’assureur auto, nous devons nous préparer à assurer la mobilité. »

De nombreux acteurs prennent part à ce projet : constructeurs automobiles, start-ups, équipementiers, opérateurs de télécommunications, villes, associations, etc…

Lorsqu’on parle de mobilité, il faut comprendre qu’elle englobe tous les moyens de déplacements aériens, terrestres et maritimes. Mais les changements les plus attendus et les initiatives viennent surtout du secteur des « deux-roues (vélos, scooters, vélos électriques…) et quatre-roues ». En particulier en France et à Paris suite à l’objectif d’un Paris sans voiture à essence d’ici 2030.

Toujours selon le président d’Allianz France, « Allianz ne peut pas ignorer les évolutions urbaines que le Megacities Institute, dont nous faisons partie, étudie, ni les petites veines de croissance liées aux nouveaux usages et à l’économie collaborative. Parce qu’il faut trouver du chiffre d’affaires de substitution et parce qu’il n’y aura pas de place pour tout le monde. »

  • By Traffic Makers  0 Comments   

    0 Comments